Édouard HOSTEIN

(Pléhedel 1804 – Paris 1889)

Tivoli : vue des ruines du palais de Mécène et des cascatelles

Huile sur toile

H. 25 cm ; L. 39 cm

Signée en bas au centre

Œuvre en rapport : Tableau du Salon de Lyon de 1844-45 sous le numéro 245 et intitulé Vue prise à Tivoli (États Romains) avec les commentaires suivants : On aperçoit les ruines du palais de Mécène, et au sommet la villa d’Este.

Édouard Hostein figure parmi les très bons paysagistes du milieu du XIXème siècle.
Sans maître connu, il se livre aux études d’après nature, et commence par se spécialiser dans la lithographie, collaborant notamment avec le baron Taylor pour des vues d’Auvergne, Normandie et de la région parisienne. Désormais, artiste voyageur, il séjourne dans les Ardennes, Alsace et Allemagne dans la deuxième moitié des années 1830, avant de découvrir rapidement l’Italie. Au retour, il s’établit assez durablement dans le Dauphiné et en particulier la région lyonnaise, effectuant ponctuellement de séjours franciliens, nantais ou Normands (vers 1850 notamment).
A la fin des années 1850, en raison de la santé précaire de sa femme, il cesse d’exposer au Salon et effectue régulièrement des séjours à Toulon, où il s’installe définitivement en 1862; il deviendra membre de l’Académie du Var en 1877.
Hostein est un peintre «classique», attentif aux détails et au rendu atmosphérique, sans négliger le pittoresque, avec un excellent sens panoramique.

Le site de Tivoli et ses cascades – proche de Rome – ont inspiré depuis toujours les artistes qui y sont passés. Point de vue panoramique et grandiose du site avec les spectaculaires chutes d’eau de l’Aniene le long des falaises, le palais, dont les ruines sont visibles sur notre tableau, y fut érigé peu avant notre ère par un protecteur des Arts et proche de l’empereur Auguste, le puissant Mécène.

DISPONIBLE

Nous contacter pour cette œuvre