Paul GAGNEUX

(Saint Symphorien 1857 – Tours 1892)

Autoportrait dans l’atelier

Huile sur toile

H. 46 cm ; L. 32,5 cm

Signée et datée en bas à droite, 1887

Jeune artiste originaire de Tours, Paul Gagneux ne semble pas effectuer sa formation dans un grand atelier, mais plutôt dans sa ville de naissance. Sociétaire des Artistes Français, il n’est fait mention d’aucun maître dans les livrets des nombreux salons où il expose dès 1877, et ce jusqu’à sa mort prématurée en 1892. A seulement 35 ans, l’artiste avait acquis une réputation qui ne demandait qu’à croître pour ses natures mortes et ses paysages.


En 1893, lors de la vente de l’atelier, le quotidien Gil Blas disait : « Un artiste délicat et plein de talent, Paul Gagneux, dont les connaisseurs admiraient chaque année les œuvres aux Champs-Elysées[…]. Lundi prochain à Tours, dans ce « jardin de la France », dont son pinceau excella à rendre le charme, on vendra l’atelier du regretté peintre ; c’est une occasion pour les amateurs éclairés de faire une bonne œuvre, tout en acquérant des toiles fort intéressantes. »

 

Notre œuvre se situe hors des spécialités du peintre, et se trouve d’autant plus intéressante par son sujet. C’est tout simplement un autoportrait que Paul Gagneux réalise l’année de ses 30 ans, dans son atelier où la grande verrière illumine la composition. Posant face à un grand format encadré, l’artiste se montre au sein de son environnement quotidien, entouré de quelques objets servant pour ces compositions, notamment une nature morte en place sur une table, des armes accrochées en trophées au mur, des dessins et des toiles retournées. Le premier plan au parquet reflétant la lumière est traité avec une grande habileté, donnant à la composition le relief nécessaire à une œuvre d’un peintre reconnu.

DISPONIBLE

Nous contacter pour cette œuvre